COMITE VALMY

Accueil du site > UNION DU PEUPLE DE FRANCE - Arc Républicain de Progrès > En Moldavie, l’interdiction de la faucille et du marteau comme préalable à (...)

En Moldavie, l’interdiction de la faucille et du marteau comme préalable à l’interdiction d’un des Parti Communistes les plus influents d’Europe

mercredi 2 juin 2010, par Comité Valmy


Plusieurs centaines de personnes ont manifesté mardi dernier (25 mai) dans la capitale moldave Chisinau contre le projet d’interdiction des symboles communistes porté par le président du Parlement, et président provisoire de la République, Mihai Ghimpu.

Ghimpu avait proposé que le rapport préparé par la « Commission pour le bilan du communisme » soit discuté au Parlement le 1er juin et que soient mis à l’ordre du jour l’interdiction des symboles communistes, comme préalable à l’interdiction du Parti Communiste.

Calculs politiques et géo-politiques derrière cette interdiction

Ce plan anti-communiste est avant tout un calcul politique.

Le Parti Communiste, avec 45% des voix aux dernières législatives et 48 sièges sur 101, reste le premier parti moldave, bénéficiant d’un soutien populaire massif, et bloquant l’activité des partis de droite au Parlement.

En pleine crise politique depuis les dernières législatives, les partis de droite ne voient dans d’issue politique que dans l’interdiction de leur ennemi principal, sachant que les derniers sondages donnent les communistes largement gagnants en cas d’élections anticipées.

Mais ce projet est aussi un calcul géo-politique, une façon de donner patte blanche aux institutions européennes et à l’OTAN.

Le premier ministre a pu ainsi déclarer que la présence d’un Parti communiste fort était le principal obstacle à l’entrée de la Moldavie dans l’UE et la Roumanie négocie depuis l’an dernier avec le gouvernement actuel pour délocaliser certains des boucliers anti-missiles de l’OTAN sur le territoire moldave.

Car c’est vers la Roumanie que le gouvernement soi-disant « nationaliste » regarde. Tout en cherchant à rompre à tout prix avec le passé soviétique, et à couper les ponts avec la Russie actuelle, le gouvernement prépare le terrain pour une intégration de la Moldavie à la Roumanie, qui passerait par une « roumanisation » linguistique, culturelle et in fine politique de la Moldavie.

Une nouvelle étape dans la criminalisation du communisme en Europe de l’Est

Les communistes qui se voient comme la seule force réellement nationale du pays, celle qui défend le droit du peuple à disposer de lui-même, et qui sont vus comme tels par un e grande partie de la population Moldave, ne laisseront pas faire.

Ils ont déjà exigé l’arrêt immédiat des travaux de la Commission sur le « bilan du communisme » tandis que le député communiste Mark Tkachuk a lui dénoncé « un coup d’Etat anti-démocratique ».

Le Parti Communiste de Moldavie en a vu d’autres, durant les années 1990, ses membres ont subi menaces, insultes publiques, poursuites judiciaires, licenciements abusifs pour seule appartenance au Parti Communiste. Cela n’a pas empêché le Parti de résister et de se renforcer puis de gérer le pays de 2001 à 2009, après le fiasco de la gestion libérale post-communiste des années 1990.

Il convient de rappeler que cette menace envers le Parti Communiste de Moldavie n’est pas isolée. Elle fait partie d’un plan européen de criminalisation du communisme. Après les pays Baltes où les partis communistes sont interdits, la tentative d’interdiction du parti en Hongrie (où les symboles communistes sont interdits) et de la jeunesse communiste en République Tchèque, et la récente interdiction des symboles communistes en Pologne, c’est au tour du puissant et gênant Parti Communiste de Moldavie d’être la cible de cet anti-communisme à l’échelle européenne.

A nous aussi, communistes français et d’Europe, d’afficher notre solidarité avec nos camarades moldaves ! De montrer que nous ne laisserons pas faire !

Source : AC pour http://solidarite-internationale-pcf.over-blog.net/

6 Messages de forum


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette
<>