COMITE VALMY

Accueil du site > UNION DU PEUPLE DE FRANCE - Arc Républicain de Progrès > PAME (Grèce) : Pourquoi il est maintenant nécessaire de créer un Front (...)

PAME (Grèce) : Pourquoi il est maintenant nécessaire de créer un Front populaire des travailleurs européens pour résister et contre-attaquer

lundi 21 juin 2010, par Comité Valmy


Les mobilisations énormes dans notre pays ont récemment montré que la majorité des salariés, des travailleurs indépendants et des petits agriculteurs sont contre les mesures barbares du gouvernement, l’Union européenne et le FMI. Le PAME, représentant le mouvement syndical de classe de notre pays, a révélé dans le temps que la crise économique est un phénomène un européen et mondial et pas seulement grec.

Les travailleurs ne sont pas responsables de cette crise.

La dette de la Grèce vient des cadeaux fiscaux au grand capital, sa rentabilité, des dépenses militaires excessives qui ont servi les plans de l’OTAN, du fonctionnement capitaliste.

Les industriels, armateurs, banquiers, grands commerçants sont responsables de la crise. Les actifs des grandes banques ont augmenté de 275 milliards à 579 milliards d’euros entre 2004 et 2009. Les sociétés grecques dans les paradis fiscaux sont plus de 10.000 et représentent 500 milliards d’euros hors taxes par an. L’évasion fiscale connue des 6.000 grandes entreprises est de 15 milliards d’euros.

Les entreprises cotées en Bourse ont réalisé 12 milliards d’euros de profits en en 2009. PAME lutte avec les travailleurs indépendants et les agriculteurs afin que les mesures ne soient pas appliquées et que les gens ne soient pas acculés à la faillite ; nous luttons pour un développement répondant aux besoins des peuples au lieu de servir les profits du capital.

Lors du sommet des 16 Etats-membres de la zone euro, il a été décidé de donner 720 milliards d’€ aux banques européennes (en 2008, les gouvernements de l’UE ont donné 2000 milliards). Il y a de l’argent pour le Capital, malgré la crise, mais pas pour le peuple.

En même temps, ils ont décidé une longue période d’austérité, de chômage et de coups contre les droits des peuples d’Europe pour accroître les profits des monopoles.

C’est pourquoi il est maintenant nécessaire de créer un Front populaire des travailleurs européens pour résister et contre-attaquer. PAME, 12 mai 2010

tiré du site de la FSM (fédération syndicale mondiale)


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette
<>