COMITE VALMY

Accueil du site > - GEOPOLITIQUE > Assad à Abdallah : Il faut mettre fin au TSL qui accuse à tort le (...)

Source : al manar 31 juillet 2010

Assad à Abdallah : Il faut mettre fin au TSL qui accuse à tort le Hezbollah

samedi 31 juillet 2010, par Comité Valmy


Le quotidien libanais Al Akhbar a révélé que le Président syrien Bachar el Assad a demandé au roi saoudien de mettre fin au Tribunal Spécial chargé d’enquêter sur la mort de Rafic Hariri parce qu’il est devenu un lourd fardeau politique sur le Liban et sur sa stabilité.

"L’expérience de la Syrie avec le TSL, à travers les fausses accusations qui lui ont été adressés au début des enquêtes, n’encourage personne à aller de l’avant avec ce tribunal politisé. Ce Tribunal aurait détruit le Liban et la région en même temps. Aujourd’hui, cette même expérience se répète avec le Hezbollah qu’on accuse d’avoir assassiné Rafic Hariri, et expose le Liban de nouveau à la destruction", a ajouté Assad, dont les propos ont été rapportés par Al Akhbar.

De même source on indique que le Président syrien a appelé à "des arrangements clairs pour terminer avec ce sujet, parce que le Hezbollah n’acceptera pas le TSL qui l’accuse d’être responsable de la mort de Rafic Hariri. Mais si on insiste à aller de l’avant avec le TSL, la résistance au Liban y fera face parce qu’elle est visée à tort. Pour nous, la résistance est une ligne rouge et nous ne tolèrerons pas qu’elle soit visée. Le Hezbollah n’acceptera pas de reporter la publication de l’acte d’accusation qui le pointe du doigt, et rejettera tout compromis dans ce domaine. Le TSL devait rechercher les vrais meurtriers de Hariri. Nous étions tous attachés à savoir la vérité mais la mission du TSL a dévié et elle compte désormais viser les forces de résistance, ce qui est inacceptable", a indiqué Assad au roi Abdallah.

Selon al Akhbar, Abdallah n’a émis aucune protestation sur les propos d’Assad, au contraire, il était soucieux de trouver une solution convenable au sujet du TSL pour éviter l’explosion de la situation au Liban, surtout que le Président syrien était clair en affichant la réaction prévue du Hezbollah qui ne gardera pas les bras croisés devant une situation pareille.

Dans les jours à venir, une délégation du Hezbollah ira à Damas pour se réunir avec le Président Bachar el Assad, afin de s’informer des résultats des sommets de Damas et de Beyrouth.

Par ailleurs, le communiqué final de la réunion tripartite tenue vendredi à Beyrouth entre les chefs d’Etat libanais, syrien et saoudien a insisté sur l’importance de protéger le consensus national libanais, le dialogue interne, la stabilité et l’accalmie au pays, et le rejet de tout recours à la violence.


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette
<>