COMITE VALMY

Accueil du site > - EURO DICTATURE OCCIDENTALISTE et OTAN : En sortir pour s’en (...) > Un commentaire sur l’expulsion de la Russie des Jeux olympiques Par le (...)

Un commentaire sur
l’expulsion de la Russie des Jeux olympiques
Par le Saker

dimanche 17 décembre 2017, par Comité Valmy


Un commentaire sur
l’expulsion de la Russie des Jeux olympiques

Enfin, c’est la fin du suspense : le Comité international olympique (CIO) a suspendu le Comité olympique russe (COR) des Jeux de 2018, décrétant que les athlètes russes « propres » ne pourront participer aux compétitions que sous un drapeau neutre en Corée du Sud, en février prochain.

Premièrement, je ne me soucie pas vraiment du sport ou des Jeux olympiques. Permettez-moi de le reformuler : j’aime les sports, mais pas l’immense business autour du sport qu’on regarde. Ensuite, je ne vois pas vraiment pourquoi des athlètes devraient représenter des pays, cette sorte de pseudo-patriotisme-qui-se-sent-vainqueur n’est pas ma tasse de thé. Troisièmement, je ne suis pas naïf au point de penser que la corruption qui prévaut partout en Russie n’affecterait aucun athlète russe et qu’il est impensable qu’aucun d’entre eux ait recouru à des substances interdites. Pourtant, il est également évident pour moi que :


- 1.Le CIO est un instrument dans les mains de l’Empire anglosioniste, qui l’utilise pour humilier la Russie ;

- 2.Il n’y a aucune preuve que le dopage en Russie soit pire que celui dans n’importe quel autre pays ou que le COR ou les autorités aient en aucune manière organisé et géré le dopage des athlètes russes ;

- 3.En ne distinguant aucun athlète condamné mais en infligeant une punition collective à tous les athlètes russes, le CIO et ses maîtres essaient vraiment de stigmatiser la Russie dans son ensemble et tout ce qui est russe.

Ensuite, je pense que la réaction du Kremlin ne fait qu’aggraver les choses : Peskov s’est contenté d’annoncer que Poutine avait décidé personnellement de ne pas boycotter les Jeux olympiques. C’est une décision extrêmement peu judicieuse, non seulement parce que cela fait paraître la Russie coupable et faible, mais parce que cela fait peser maintenant sur chaque athlète russe individuellement la responsabilité de décider s’il faut participer activement à l’humiliation de la Russie. Très mauvais appel ! Je crains que la plupart d’entre eux y aillent pour toutes sortes de raisons plus ou moins compréhensibles, qu’il regretteront finalement. Après tout, les athlètes sont formés pour leurs sports et non pour accéder aux implications politiques de leurs actes.

Je suis sûr que beaucoup ne seront pas d’accord avec moi, mais je crois qu’un boycott total par les Russes des prochains Jeux olympiques est la moins mauvaise solution. Je recommanderais même que le Kremlin organise une compétition à Moscou, non pour essayer d’égaler l’énorme ampleur commerciale, sociale et politique des Jeux officiels à Séoul, mais uniquement pour permettre aux athlètes russes de non seulement se montrer à leur meilleur, mais pour montrer aux bâtards du CIO qu’ils ne « possèdent » pas le sport.

Rien de tout cela n’arrivera, je sais.

En attendant, voici un rapide aperçu des principaux sponsors du CIO :

et, seulement pour compléter l’image, voici la liste des gens qui composent actuellement le CIO :

Mr Thomas BACH, Allemagne
Mr Zaiqing YU, Chine
Mr Juan Antonio SAMARANCH, Espagne [il est mort en 2010, NdT]
Prof. Ugur ERDENER, Turquie
Ms Anita L. DEFRANTZ, USA
Mrs Gunilla LINDBERG, Suède
Mr Gian-Franco KASPER, Suisse
Mrs Angela RUGGIERO, USA
Mr Sergey BUBKA, Ukraine
Mr Ser Miang NG, Sindapour
Mr Willi KALTSCHMITT LUJÁN, Guatemala
Dr Robin E. MITCHELL, Fiji
Mrs Nicole HOEVERTSZ, Aruba
Mr Denis OSWALD, Suisse

À l’exception d’un seul Chinois (quelqu’un sait comment il a voté ?) tout le reste est formé de représentants de l’Empire ou de ses colonies. CQFD.

C’est tout ce que j’ai à dire. Je suis dégoûté au-delà de toute expression, surtout par le silence assourdissant d’un monde où la Russie a très peu d’amis. C’est bon – nous avons l’habitude. Mais c’est quand même dégoûtant.

The Saker
– Le 5 décembre 2017

Liens

On vous conseille aussi cet article de Karine Bechet-Golovko dont la conclusion publiée ci-dessous est savoureuse :

D’autant plus que reste encore à venir la Coupe du monde de football 2018. Rien à ce jour ne permet d’affirmer que l’équipe russe, finalement, y participera. Les discussions commencent, cela a tellement bien marché pour les JO, pourquoi ne pas essayer avec le foot ? Les installations sont construites, des investissements très importants ont été réalisés. Que ferait la Russie si son équipe était interdite de participer, à la veille de la Coupe du monde alors qu’elle l’organise sur ses terres ? Rien n’est à exclure à ce jour et le pire est le plus rationnel. D’une manière générale, la tension internationale ne faisant qu’augmenter et la Russie gardant une position plus que retenue, il n’y a aucune raison objective pour que de nouvelles provocations, de plus en plus fortes, ne voient le jour

Traduction le Saker francophone

– Source
The Saker


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette
<>