COMITE VALMY

Accueil du site > - EURO DICTATURE OCCIDENTALISTE et OTAN : En sortir pour s’en (...) > Deir ez-Zor : violent face-à-face USA/Résistance Pars Today

Deir ez-Zor :
violent face-à-face USA/Résistance
Pars Today

vendredi 22 décembre 2017, par Comité Valmy


Deir ez-Zor : violent face-à-face USA/Résistance

Les États-Unis refusent de quitter la Syrie sous prétexte d’avoir à se battre contre Daech quasi mis au pas par l’armée syrienne et ses alliés sur la presque totalité des fronts de combats. Comment justifier ce refus illégitime du point de vue du droit international ?

Acculés dans leurs derniers retranchements dans les déserts du sud-ouest de Deir ez-Zor, les terroristes de Daech refont surface de temps à autre au gré des exigences de leurs commanditaires américains. Ces derniers jours, les résidus de Daech, bien encerclés dans le sud-ouest de Deir ez-Zor et dans l’est de Homs ont lancé de vastes offensives contre l’armée syrienne et le Hezbollah. Tout vient de la rive ouest de L’Euphrate dont les Américains ont préservé le contrôle via le tandem FDS-Daech. Daech a ainsi pris d’assaut la banlieue nord de la station 2 de pompage, la périphérie du barrage d’"al-Maizilah" ainsi que le rif est d’As-Sukhnah avant d’être violemment repoussés par l’axe de la Résistance. La contre-attaque de la Résistance a laissé 60 morts dans les rangs des terroristes. ?

En quoi la station de pompage T-2 à Deir ez-Zor est-elle si importante ?

Il s’agit de l’un des quatre plus importants sites pétroliers en Syrie dont l’occupation par Daech aurait pu mettre sérieusement en danger l’approvisionnement des combattants de la Résistance du sud-est de Homs au sud de Deir ez-Zor à savoir dans la ville stratégique d’Abou Kamal. Quant au barrage d’al-Maizilah, non loin du site pétrolier, sa prise aurait pu mettre en danger le nord d’Abou Kamal. ?

Les terroristes de Daech cherchaient à reprendre le contrôle d’As-Sukhnah pour bloquer la route d’approvisionnement Palmyre-Deir ez-Zor. Cette reprise aurait coupé les liens des unités de la Résistance déployées dans l’est de Homs d’une part et le centre de Deir ez-Zor de l’autre. ?

L’aviation syrienne et russe ont accompagné cette contre-offensive qui se poursuit plus au moins avec une nette priorité de l’armée syrienne et de la Résistance sur le terrain. ?

Bien que la Résistance contrôle tous les axes sensibles du sud-ouest de Deir ez-Zor, les résidus de Daech continuent à opérer dans une zone désertique d’une superficie de 5000 km² et située à la jonction du sud-ouest de Deir ez-Zor et de l’est de Homs. L’obstination avec laquelle les Américains continuent à protéger les terroristes mène à penser que certains hauts commandants de Daech pourraient bien être directement liés aux services secrets US.

22 décembre 2017


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette