COMITE VALMY

Accueil du site > - EURO DICTATURE OCCIDENTALISTE et OTAN : En sortir pour s’en (...) > Les prémisses d’une nouvelle ère effraient les gardiens du temple, la guerre (...)

Point de vue

Les prémisses d’une nouvelle ère effraient
les gardiens du temple, la guerre est inévitable
Strategika 51

vendredi 16 mars 2018, par Comité Valmy


Les prémisses d’une nouvelle ère effraient
les gardiens du temple, la guerre est inévitable

L’insignifiante affaire Skripal du nom d’un obscur ex-colonel du GRU devenu agent double avant d’être échangé et obtenir l’asile en Angleterre, est devenu la seule bouée de sauvetage à laquelle s’accrochent Londres, Paris et Washington après la découverte de laboratoires chimiques clandestins utilisés par les terroristes qu’ils soutiennent activement en Syrie.

Il n’est plus question de dérivés du chlore mais de gaz innervants plus puissants que le redoutable VX.

C’est une évolution assez intéressante mais insuffisante. L’instrumentalisation de l’Organisation pour l’Interdiction des Armes Chimiques montre ses limites.

On n’est pas loin d’un titre tapageur du genre « la Juiverie de Londres déclare la guerre à la Russie » pour reprendre un titre à peu près similaire paru à la Une d’un journal Anglais durant la seconde guerre mondiale (« La Judée déclare la guerre à l’Allemagne ! « )

La guerre froide n’était nullement motivée par la lutte supposée contre le communisme et la guerre sans fin contre la terreur qui l’a remplacé n’avait rien à voir avec une quelconque menace verte ou une dérive politique de l’Islam militant. C’étaient des mythes à concepts utiles pour la consolidation d’une hégémonie hors limites. Une hegemonie de type monétaire et à essence économique. L’aliénation de populations entières a été menée en imposant un modèle économique unique basé sur l’exploitation et l’asservissement atténués par les divertissements de masse et une sous-culture universelle aux effets néfastes et délétères.

L’avancée des troupes syriennes dans la Ghouta orientale ne pouvaient en aucun cas être tolérée par les pays soutenant le terrorisme. Une victoire de Damas est une chose que les dirigeants israéliens ou saoudiens ne pourront jamais concevoir.

La Russie n’a pas déployé pour rien ses troupes terrestres, des chasseurs Su-27 et Su-30 ainsi que systèmes Sol-Air S-400 à Damas.

Moscou sait que la neutralisation de l’outil terroriste de l’empire en Syrie aura des conséquences hasardeuses induites par le caractère irrationnel des objectifs de l’adversaire.

Trump est aux abonnés absents. Peut être songe t-il à l’hamburger qu’il aura à partager avec Kim Jong-Un, un fin matois en la matière.

En mettant fin aux fonctions de Rex Tillerson, un acteur rationnel issu du monde pétrolier, pour le remplacer par l’ineffable Matt Pompeo, un juriste archi-incompétent ayant dirigé la CIA pour services rendus et surtout une soumission totale à l’AIPAC dont il ne cesse de répéter le crédo, Trump vient de couler le navire États-Unis avant de le torpiller par la nomination à la tête de la CIA d’une détraquée mentale à l’esprit étroit et très rigide dénommée Gina Haspel. Obsédée par le contre-terrorisme, cette femme est connue pour son manque total d’imagination et son incapacité à comprendre le monde. Ça promet.

Avec Pompeo au département d’État, on peut être sûrs que le dernier brin de rationalité vient de s’envoler de Washington. Le quidam est un civil croyant que la guerre contre la Chine, la Russie ou la Corée du Nord serait un petit jeu vidéo assez aisé. Illusion de puissance subjective.

Les Anglais vivent dans l’illusion de la grandeur impériale d’un passé victorien révolu. Les francais de Macron ne font que suivre. La tarée de Merkel, patronne du plus puissant pays d’Europe ne fait qu’opiner.

Les Americains croient qu’ils peuvent forcer le destin pour s’assurer de leur exceptionalité.

Après nous avoir abreuvé de mensonges continuels, la source s’est tarie. Le rêveil est insupportable. L’addiction est puissante.

Mais en face, ce n’est plus une petite Libye sans armée, une Côte d’Ivoire sans le moindre bananier ou un Irak de pacotille.

La Chine et la Russie préparent le monde de l’après pétrodollar, un nouvel internet, un système de localisation indépendant, un nouveau système bancaire et de nouvelles armes. La maison des Saoud, les enfants de Rothschild et de Rockfeller, les grands financiers de la City de Londres et les gourous des matières premières ne permettront jamais cela quitte à déclencher deux nouvelles guerres mondiales de suite.

Après tout, l’Allemagne et le Japon furent détruits au 20e siècle pour bien moins que cela.

15 mars 2018


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette