COMITE VALMY

Accueil du site > COMITE VALMY ANALYSES ET PROPOSITIONS - > Discours de Vladimir Poutine lors de la cérémonie d’investiture à la (...)

Discours de Vladimir Poutine
lors de la cérémonie d’investiture
à la Présidence de la Fédération de Russie

mardi 8 mai 2018, par Comité Valmy


Discours de Vladimir Poutine lors de la cérémonie
d’investiture à la Présidence de la Fédération de Russie

Activer les sous-titres français dans le menu en haut à droite

Transcription :

Chers citoyens russes, Mesdames et Messieurs, Chers amis,

Je salue tous les citoyens de notre grande Patrie et tous nos concitoyens résidant à l’étranger, tous ceux qui regardent ou écoutent la retransmission de cette cérémonie solennelle, tous ceux qui sont présents ici, dans les salles historiques du Kremlin et sur la place déjà ancienne des Cathédrales.

En ces instants, alors que je prends mes fonctions de Président de la Russie, je mesure avec gravité la responsabilité colossale qui est la mienne envers chacun d’entre vous, envers tout notre peuple multiethnique, envers la Russie, pays de victoires et de réalisations grandioses, envers l’histoire millénaire de l’État russe et envers nos ancêtres. Leur courage, leur travail inlassable, leur unité invincible, leur attachement sacré à leur terre natale sont un exemple éternel de dévouement à la Patrie.

J’estime que mon devoir et le sens de toute ma vie sont de tout faire pour la Russie, pour son présent et son avenir, paisible et prospère, pour la protection et la continuité de l’existence de notre grand peuple, pour le bien-être de chaque foyer russe. Je vous assure que le sens de ma vie et de mon travail est encore et toujours d’être au service du peuple et de la patrie. C’est pour moi primordial.

De tout mon cœur, je vous remercie, citoyens de la Russie, pour votre cohésion, pour votre foi en ce que nous pouvons faire évoluer beaucoup de choses en mieux. Je voudrais encore une fois vous remercier et vous dire merci pour le soutien sincère que vous, citoyens de la Russie, m’avez accordé lors des élections du Président de notre pays. Je le considère comme un énorme capital politique et un solide appui moral. Ce soutien est plein l’espoir et de la foi en ce que la Russie continuera à renforcer sa puissance et que ses habitants vivront mieux. Ce soutien est également fondamental pour défendre nos positions sur la scène internationale et pour agir de manière résolue pour parvenir à des changements profonds, positifs à l’intérieur de notre pays.

La Russie doit être moderne et dynamique, doit être prête à relever avec audace les défis de notre temps, à y répondre d’une façon tout aussi énergique afin de renforcer progressivement notre leadership dans les domaines qui constituent traditionnellement notre force et à travailler avec assurance et patience, en faisant preuve de volonté commune, là où nous devons encore obtenir les résultats qu’il nous faut, là où ce qui a été fait est de toute évidence encore insuffisant.

Avancer n’est jamais facile, c’est toujours une quête compliquée. Mais il y a certaines choses que l’histoire ne pardonne jamais : l’indifférence, l’inconséquence, la faiblesse et l’optimisme béat. Surtout aujourd’hui où nous vivons une période charnière, une époque de changements tourmentés partout dans le monde.

Les tâches qu’il nous faudra accomplir, les décisions urgentes qu’il nous faudra prendre, sont, sans exagération aucune, historiques. Elles orienteront le destin de la patrie pour les décennies à venir. Il nous incombe de produire un travail acharné qui nécessitera la participation de la société russe dans son ensemble, une contribution active de chacun d’entre nous, de toutes les forces du monde de la politique et de la société civile responsables unies par une préoccupation sincère de l’avenir de la Russie.

Il nous faut faire des percées dans tous les domaines. Je suis fondamentalement convaincu que de tels progrès ne peuvent être accomplis que par une société libre qui accepte tout ce qui est nouveau et offre des perspective, et qui rejette l’injustice, l’immobilisme, le conservatisme profond et la nécrose bureaucratique — tout ce qui entrave le développement de chacun, l’empêche de s’épanouir pleinement, de se réaliser, de trouver un champ d’application à ses talents et, donc, qui freine l’élan vers l’avenir de tout notre pays.

Chers amis ! Cette année nous célébrerons le 25e anniversaire de la Constitution de la Fédération de Russie. Elle a souligné la valeur inconditionnelle, la primauté des droits et libertés civils. C’est dans l’unité harmonieuse d’un citoyen libre, d’une société civile responsable et d’un État puissant, agissant, démocratique que je vois les bases solides du développement de la Russie.

Nous avons résolu des problèmes économiques et sociaux extrêmement difficiles, nous nous sommes rendus compte qu’en évoluant ensemble avec le monde nous ne pouvions pas nous couper de nos racines ni renoncer à notre histoire et à notre culture multiethnique. Nous avons compris que toute notre beauté et toute notre force se trouvaient dans notre identité et notre cohésion. Nous avons appris à défendre nos intérêts, nous avons restauré la fierté pour la Patrie, pour nos valeurs traditionnelles. L’expérience que nous avons acquise montre qu’aujourd’hui encore nous devons préserver nos acquis et, sur cette base, aller évidemment seulement de l’avant.

Nous devons bien sûr accompagner les changements que connaît le monde, décider de l’agenda de notre développement spectaculaire afin qu’aucun obstacle et qu’aucune circonstance ne puissent nous empêcher de déterminer par nous-mêmes et seulement par nous-mêmes notre avenir, de réaliser nos projets et rêves les plus audacieux. Nous sommes toujours ouverts au dialogue. Avec nos partenaires, nous allons promouvoir des projets d’intégration, renforcer nos liens économiques, humanitaires, culturels, scientifiques. Nous prônons une coopération sur un pied d’égalité, mutuellement avantageuse, avec tous les États dans l’intérêt de la paix et de la stabilité sur notre planète.

La Russie est un acteur fort, actif et influent sur la scène internationale. La sécurité et les capacités de défense de notre pays sont assurément garanties. Nous continuerons à accorder à ces questions toute l’attention qu’elles méritent.

Nous devons mettre aujourd’hui en œuvre toutes les possibilités, en premier lieu pour atteindre les objectifs les plus urgents du développement intérieur de notre pays, pour réaliser une percée économique, technologique, pour élever notre degré de compétitivité dans les domaines qui déterminent l’avenir. Une nouvelle qualité de vie, le bien-être, la sécurité, la santé des habitants de notre pays, c’est là l’essentiel et c’est ce qui est au cœur de notre politique. Notre objectif est une Russie pour tous ceux qui la composent, un pays qui offrirait à tout un chacun la possibilité de réaliser son potentiel.

Je suis profondément convaincu que les grands objectifs qui concernent la vie du pays à l’échelle nationale et la vie quotidienne de ses habitants sont fortement liés. Ce n’est qu’ainsi qu’il est possible de réunir les conditions sine qua non de l’édification et du développement et, ce qui est très important, de créer l’atmosphère de responsabilité réciproque, de soutien et de confiance à l’intérieur de la société.

Chacun doit comprendre que notre participation active à la vie du pays est nécessaire pour produire l’énergie du renouveau, que personne ne fera ce travail à notre place, que nous, citoyens de la Russie, sommes la force motrice des réformes. Plus nombreux seront ceux, quels que soient leurs profession, statut social et niveau de prérogatives, qui prendront conscience de leur rôle dans l’amélioration de la vie, et plus nous avancerons de manière dynamique et efficace.

Les autorités, au niveau local comme national, ont une responsabilité particulière. Les administrés voudraient à juste titre que leurs problèmes et soucis soient réglés sans atermoiements, que leurs initiatives, réclamations et exigences soient prises en compte avec toute l’attention qu’elles méritent, que la réputation, l’honneur, la compréhension, l’ouverture deviennent la norme de conduite des représentants à tous les échelons du pouvoir.

Nous devons élargir l’espace de liberté pour les entrepreneurs et les scientifiques, pour les milieux artistiques, pour les citoyens actifs, pour tous ceux qui ne sont pas indifférents et aspirent au renouveau. C’est là, à mon avis, le préalable à notre stratégie et au développement stable de la Russie. J’espère que de nouvelles idées seront avancées, que nos jeunes feront preuve d’audace et seront capables de conduire les réformes, qu’ils seront fidèles aux valeurs de vérité et d’équité respectées pendant toute leur vie par les générations précédentes dont les connaissances, la fermeté, la sagesse et l’expérience seront sans aucun doute nécessaires.

En unissant les efforts de tous ceux qui ne sont pas indifférents à notre pays, à son avenir, nous atteindrons nos objectifs, réaliserons des percées dans le domaine des sciences et des technologies, nous mettrons ensemble en œuvre les grands projets de modernisation de nos villes et villages, de développement de toutes nos régions. Nous appliquerons une politique sociale moderne, orientée vers les besoins de tout un chacun, de chaque famille russe, nous améliorerons la qualité de l’enseignement et de la santé. Nous accorderons une attention particulière au soutien des valeurs familiales traditionnelles, de la maternité et de l’enfance, pour qu’il y ait en Russie autant que possible d’enfants désirés, sains, intelligents et doués. C’est à eux, à nos enfants, qu’il incombera de continuer à développer notre pays, d’obtenir des victoires encore plus impressionnantes que celles obtenues par leurs parents, de respecter et de donner une suite à l’histoire de notre Patrie.

Chers amis ! En tant que chef de l’État, je ferai tout ce qui est en mon pouvoir pour que la Russie soit plus puissante, plus prospère et plus glorieuse, pour satisfaire les besoins de la société et répondre aux attentes des citoyens de notre pays.

Nous savons que notre Patrie et nos citoyens ont enduré de très pénibles épreuves dans les années 1990 et au début des années 2000, lorsque des changements historiques qui avaient longuement mûri et étaient absolument nécessaires se sont produits. Beaucoup de choses ont été reconstruites, mais il reste encore beaucoup de travail à réaliser dans ce domaine, toutes les plaies historiques n’ont pas cicatrisé, toutes les pertes et difficultés n’ont pas été surmontées, et la vie nous lance constamment de nouveaux défis, nous fixe de nouvelles tâches complexes, et il faudra travailler dur pour les réaliser. Il n’y a pas de temps à perdre.

Nous savons tous parfaitement qu’au cours de son histoire plus que millénaire, la Russie a souvent été confrontée à des périodes de troubles et d’épreuves, mais qu’elle a toujours su renaître de ses cendres, tel le phénix, qu’elle a toujours su surmonter les obstacles. La Russie atteignait de nouveaux sommets, inaccessibles aux autres, des sommets qui devenaient pour le pays une nouvelle base, un nouveau tremplin pour un nouveau bond en avant.

Je suis convaincu qu’aujourd’hui encore nous réaliserons une percée, car nous sommes une équipe unie et puissante qui est en mesure de surmonter toutes les difficultés, même les plus complexes. Que l’amour de la Patrie, tout ce qu’il y a de meilleur en chacun d’entre nous, inspire nos quêtes, notre volonté de nous perfectionner, nos succès personnels, notre travail pour notre famille, qu’il nous pousse à produire un travail acharné au nom du bien-être de la Patrie.

Nous réussirons sans aucun doute ! Je le crois ! Je ferai tout ce qui est en mon pouvoir pour cela !

Je vous remercie.

Moscou, le 7 mai 2018

Traduit par l’Ambassade de Russie au Sénégal

https://www.dailymotion.com/video/x6j47f2

Reçu de :
Sayed Hasan


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette