COMITE VALMY

Accueil du site > > Rappel de l’ambassadeur français en Centrafrique : un scénario à la malienne ? (...)

Rappel de l’ambassadeur français en Centrafrique : un scénario à la malienne ?
par Assanatou Baldé

samedi 30 novembre 2013

Serge Mucetti

***

Alors qu’elle s’apprête à intervenir militairement en Centrafrique, la France a rappelé son ambassadeur, Serge Mucetti. Un scénario qui rappelle fortement celui de l’ex-ambassadeur français au Mali, Christian Rouyer, qui avait été limogé juste avant l’intervention française.

Comme un air de déjà vu. La France a rappelé son ambassadeur en Centrafrique, Serge Mucetti, remplacé par Charles Malinas, jusque là directeur de cabinet de Yamina Benguigui, ministre déléguée chargée de la Francophonie, alors Paris s’apprête à intervenir militairement dans le pays.

Serait-ce un nouveau scénario à la malienne ? Pour rappel, en mars dernier, deux mois après l’intervention de la force française Serval dans le nord-mali, Paris avait aussi limogé son ambassadeur au Mali Christian Rouyer, remplacé par Gilles Huberson, issu de l’armée. Christian Rouyer avait heurté Paris, en affirmant que la solution militaire n’était pas une issue pour résoudre la crise au Sahel. Sans compter qu’il agaçait également les autorités à Bamako, en assurant que le Mali était une « démocratie de façade «  ». Franc-parler qui lui a valu illico son éviction.

Mutisme sur les raisons du limogeage de Mucetti

Qu’en est-il réellement du limogeage de l’ambassadeur français en Centrafrique, Serge Mucetti ? Pourquoi a-t-il été rappelé au moment où la France s’apprête à envoyer un millier de soldats supplémentaires pour rétablir l’ordre dans ce pays ? « Nous avons proposé aux autorités centrafricaines la nomination d’un nouvel ambassadeur », a indiqué le porte-parole du Quai d’Orsay, Romain Nadal, sans plus de détails. Selon ce dernier, une nouvelle affectation avait été proposée à Serge Mucetti, dont c’était le premier poste d’ambassadeur et qui n’était en Centrafrique que depuis un an et demi.

En dehors de ces précisions, le porte-parole du Quai d’Orsay n’a pas fourni d’explication sur les raisons de cette mutation. Mais de source diplomatique, elle est liée « aux changement de circonstances ». Serge Mucetti avait été nommé en mars 2012, sous la présidence de Nicolas Sarkozy, et avait pris ses fonctions en mai 2012.

vendredi 29 novembre 2013


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette
<>