COMITE VALMY

Accueil du site > - ANTI-IMPERIALISME - Solidarité entre les peuples et nations (...) > HARIRI : "Le Hezbollah sera au gouvernement que l’ennemi le veuille ou pas" (...)

HARIRI : "Le Hezbollah sera au gouvernement que l’ennemi le veuille ou pas" par Nada RAAD - Source Al Manar

jeudi 27 août 2009

26/08/2009 Le Premier ministre en charge Saad Hariri a assuré que le Hezbollah fera partie du gouvernement d’union nationale, qui regroupera également la coalition du 14 mars. "Je peux confirmer que le Hezbollah sera dans ce gouvernement, que l’ennemi israélien le veuille ou pas, parce que les intérêts de la patrie exigent que nous soyons tous dans ce gouvernement".

Au cours d’un iftar à Quraytem, Hariri a réitéré que la question de la formation du gouvernement était une prérogative du Premier ministre désigné en coopération avec le chef de l’Etat, d’après la Constitution.

Il a par ailleurs souhaité que la sécurité et la stabilité soient rétablies dans toutes les régions libanaises, sans exception, que l’armée soit forte, et que les forces de sécurité deviennent capables d’assurer la sécurité de tous les Libanais.

Et d’espérer que l’Etat subvient aux besoins des citoyens notamment au niveau de l’électricité et l’eau dans toutes les régions, sans aucune distinction.

Abordant les multiples défis qui menacent le Liban, le chef du Courant du Futur a souligné qu’aucune partie politique ne peut y faire face seule, sans l’unité nationale. Selon lui, "quelles que soient les capacités et l’importance de cette partie politique, elle ne peut pas faire face aux multiples défis tels les menaces israéliennes ou les problèmes économiques".

Le Premier ministre en charge a estimé qu’ "il est vrai que nous avons toujours besoin de l’unité nationale et de la coexistence au Liban, mais nous avons aussi besoin de préserver la démocratie et les libertés, parce que sans elles le Liban ne peut pas exister. L’unité nationale est nécessaire, mais la démocratie est le fondement de l’unité nationale", a-t-il conclu.

Auparavant dans la journée de mardi, le député Saad Hariri avait reçu le chef du Parti Socialiste Progressiste Walid Joumblatt qui a assuré que le premier ministre désigné s’active pour arrondir les angles en vue d’aboutir à un gouvernement d’union. "Il a bien fait de ne pas se lancer dans des débats", a-t-il noté.

Dans une interview accordée au quotidien "Assafir", le chef druze a réclamé "un gouvernement capable de préserver la sécurité face à tous les défis, surtout une éventuelle offensive israélienne contre le Liban".


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette
<>