COMITE VALMY

Accueil du site > > Des soldats israéliens agissent en coopération avec Svoboda à Kiev (...)

Des soldats israéliens agissent en coopération avec Svoboda à Kiev (Haaretz)

lundi 3 mars 2014

Delta, the nom de guerre of the Jewish commander of a Ukrainian street-fighting unit, is pictured in Kiev earlier this month. / Photo by Courtesy

(02/03/2014) C’était une rumeur jusqu’à lors non confirmée : au moins un officier de l’armée israélienne encadrait des agitateurs sur la place de Maïdan à Kiev. Le journal israélien Haaretz le confirme.

Cet officier appelle sa quarantaine d’activistes les “casques bleus du Maïdan”, pourtant “Delta” – le nom de code de cet officier israélien – porte une tenue kaki lors de tous ses déplacements aux côtés de la milice qu’il encadre. Il indique même à Haaretz “porter une kippa” sous son fameux casque. Sous le sceau de l’anonymat, ce juif né en Ukraine ayant servi dans le bataillon de reconnaissance Shu’alei Shimshon de la brigade d’infanterie Givati, confirme avoir mis en oeuvre ses compétences militaires au service des putschistes de Kiev.

“Delta” confirme en outre la présence d’autres vétérans de l’armée israélienne dans sa milice juive. Ils sont cinq vétérans israéliens qui encadrent 35 activistes pro-occidentaux. Le rabbin Moshe Azman a par ailleurs confirmé à la presse israélienne l’identité de “Delta” ainsi que l’authenticité de ses activités à Kiev, notamment l’organisation de combat de rue contre les forces de sécurité ukrainiennes.

Le chef des “casques bleus du Maïdan” reconnait également travailler en étroite concertation avec Svoboda, un parti nationaliste ukrainien “antisémite”. “Ils savent que je suis juif, israélien et soldat de Tsahal, mais ils m’appellent leur “frère” reconnait “Delta”. Ce que l’on dit à propos d’eux (Svoboda, NDLR) est exagéré. Je ne les aime pas pour leur manque de constance, pas pour un problème “d’antisémitisme” dit-il.

Delta affirme que le Kremlin “use des accusations d’antisémitisme” contre les nationalistes ukrainiens “dans le seul but de délégitimer la révolution”.

“Ce sont des idioties. Je n’ai jamais d’expressions d’antisémitisme lors des manifestations”. “Delta” expose enfin comment l’ambassade d’Israël prend à sa charge les soins offerts à des émeutiers blessés lors des affrontements avec la police, en étroite coopération avec le rabbin Azman.

Source : Haaretz


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette
<>