COMITE VALMY

Accueil du site > COMITE VALMY ANALYSES ET PROPOSITIONS - > La République serbe, futur Etat souverain ? Par La Voix de la (...)

La République serbe, futur Etat souverain ?
Par La Voix de la Russie

samedi 22 mars 2014

La République serbe, futur Etat souverain ?

Il est possible qu’un nouvel Etat souverain, la République serbe, fasse son apparition sur la carte. Cette entité fait aujourd’hui partie de la Bosnie-Herzégovine. Cependant, le leader de la République Milorad Dodik défend avec ardeur l’idée d’indépendance. Selon les experts, Banja Luka a beaucoup plus de fondements juridiques que le Kosovo pour proclamer son indépendance.

« La communauté mondiale ayant réservé au Kosovo le droit d’être indépendant, il est possible que la République serbe devienne un jour elle aussi indépendante », a déclaré il y a un an Milorad Dodik. Le parlement de la République serbe a adopté début 2008 une résolution dans laquelle il était indiqué que les Serbes bosniaques pourraient se séparer de la Bosnie-Herzégovine si la plupart des pays membres de l’ONU et des Etats de l’Union Européenne reconnaissaient l’indépendance du Kosovo. Des clauses observées fin 2012. Qui plus est, Banja Luka a d’autres fondements formels pour proclamer la souveraineté, affirme l’expert de l’Institut d’études slaves Petr Iskenderov.

« Il est possible que les événements évoluent selon le scénario kosovar. Les Albanais kosovars ont agi au Kosovo au mépris des autorités centrales à Belgrade, le Kosovo n’étant pas une République mais une région autonome alors que dans l’architecture de la Bosnie-Herzégovine, les vastes prérogatives de la République serbe sont formulées officiellement et confirmées au niveau international. »

Il convient de noter que les habitants de Bajna Luka ont suivi avec un vif intérêt l’évolution des événements en Crimée. « La décision sur l’indépendance du Kosovo a été adoptée par un groupe d’individus prétendant être un Parlement mais ne comprenant pas en réalité les représentants de l’ensemble du territoire », a déclaré Milorad Dodik. Il a ajouté que la proclamation de la souveraineté de la Crimée était légitime parce que c’était « la décision du peuple ayant mis le cap sur l’autodétermination ». Selon M. Dodik, les Criméens ont exprimé leur opinion conformément aux normes internationales.


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette
<>