COMITE VALMY

Accueil du site > > L’ancien ingénieur chef de Notre-Dame sur la thèse de l’accident : « Du vieux (...)

L’ancien ingénieur chef de Notre-Dame sur la thèse
de l’accident : « Du vieux chêne, il faut beaucoup de petit bois pour le faire brûler »

jeudi 18 avril 2019

Benjamin Mouton (architecte en chef en charge de Notre-Dame jusqu’en 2013) : « L’incendie n’a pas pu partir d’un court circuit, d’un simple incident ponctuel. Il faut une vraie charge calorifique au départ pour lancer un tel sinistre. Le chêne est un bois particulièrement résistant

L’ancien ingénieur chef de Notre-Dame sur la thèse de l’accident :
« Du vieux chêne, il faut beaucoup de petit bois pour le faire brûler … Il y a 2 hommes en permanence jour et nuit pour aller voir dès qu’il y a une alerte et appeler les pompiers … »
« Je suis stupéfait »

« En 2010, on a remis à plat toutes les installations électriques, il n’y a pas de possibilité de court-circuit, toute la détection et protection incendie de ND (en allant très loin) »

"l’incendie ne provient pas des travaux qui n’avaient pas commencé". ( limités au montage de l’échafaudage, pas de soudure, pas de point chaud.)


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette
<>