COMITE VALMY

Accueil du site > UNION DU PEUPLE DE FRANCE - Arc Républicain de Progrès > Billet d’humeur de Michel Peyret après l’appel " Nous ne débattrons (...)

Billet d’humeur de Michel Peyret après l’appel " Nous ne débattrons pas"

dimanche 6 décembre 2009

Deux militants du renoncement national unis par le traité de Lisbonne

Le Comité Valmy n’a pas l’intention de se laisser piéger par la manipulation xénophobe, démagogique et à but électoraliste de Nicolas Sarkozy à propos de"l’identité nationale".

D’une part, nous savons par expérience que l’actuel locataire de l’Elysée n’est que le chargé de mission de l’oligarchie financière euro-étatsunienne et, que sa feuille de route planifie le démembrement de la France et de la République au profit de l’Europe supranationale des Länder, tout en oeuvrant dans le même temps, pour une union euro-atlantiste dont l’un des objectifs stratégiques est le choc des civilisations.

d’autre part, nous observons que l’appel "nous ne débattrons pas" rassemble surtout des personnalités et militants européistes inconditionnels tout autant hostiles à la pérennité de la France républicaine que leur faux frère ennemi, l’actuel président de la République avec lequel ils partagent un programme commun maastritchien.

Enfin, nous considérons que le débat autour question nationale est plus nécessaire que jamais. La nation loin d’être historiquement dépassée comme l’affirment les capitalistes financiers et leurs agents. Elle est devenue le lieu où le peuple peut le mieux, développer son combat pour le progrès social et la démocratie. Fleurus

Nous publions ci-dessous, un point de vue de notre ami Michel Peyret.

Moi , Michel Peyret , je suis opposé à tous ceux qui voudraient faire oublier qu’il y a une France et des Français , un peuple français , qui se sont historiquement constitués autour de valeurs dont nombre sont des valeurs révolutionnaires et de solidarité internationale .

Je suis opposé à tous ceux qui veulent faire oublier que ce peuple français s’est constitué de l’apport ininterrompu de peuples venus de tout temps , de toute part , pour se souder et vivre en une unité spécifique les grandes aventures de l’histoire de cette nation .

Ceux qui sont contre cette France et ce peuple-là , contre les valeurs qu’ils se sont données , ceux qui veulent "casser" cette construction de notre histoire , ce sont ces capitalistes qui ont fait le choix de briser les travailleurs français et les territoires de la France au profit de l’extention de leurs dominations-exploitations-aliènations à toute l’humanité qui en porte toutes les souffrances et les drames .

Ceux qui sont contre cette France et ce peuple-là , et donc contre tous les autres peuples également , ce sont tous les "européistes" qui veulent faire de l’Etat européen qu’ils ont baptisé "Union" - contre lequel les peuples d’Europe se sont déjà prononcé - une nouvelle puissance impérialiste qui poursuivrait sous d’autres formes les colonisations qui ont asservi et pillé les peuples de continents entiers , à l’instar de ce que l’OTAN continue de faire dans nombre de pays , ou à l’image des accords d’association qui lient cet Etat européen à Israël contre le peuple palestinien et ses revendications à exister en tant que nation , tel que prévu par les accords internationaux dès 1947 .

Aujourd’hui, contre les entreprises capitalistes destructrices , les peuples de tous les pays doivent s’unir pour une humanité des coopérations en tous domaines , et des solidarités contre les guerres et les dominations de toute nature .

Voir en ligne : L’Appel de Mediapart : « Nous ne débattrons pas »


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette
<>