COMITE VALMY

Accueil du site > UNION DU PEUPLE DE FRANCE - Arc Républicain de Progrès > Narbonne. 46 000 usagers de la Poste écrivent au Président

Narbonne. 46 000 usagers de la Poste écrivent au Président

mardi 22 décembre 2009

Source : La Dépèche du Midi - Publié le 21/12/2009

Poste. Mardi matin les cartes recueillies lors du référendum pour la défense de la Poste, prendront le Cerbére-Paris en direction de l’Elysée.

Mardi 22 décembre, vers 9 heures, en gare de Narbonne, les responsables de la coordination audoise pour la défense de La Poste et ses sympathisants, les responsables audois de la CGT-FAPT et leurs adhérents, chargeront dans le Cerbère-Paris des dizaines de sacs postaux contenants les 46 000 cartes référendum recueillies dans le département et adressées à M. le Président de la République, Palais de l’Élysée, 55, rue du Faubourg Saint-Honoré, 75008 Paris. Il y est inscrit :

« M. le Président, je vous demande le respect du résultat de la votation du 3 octobre 2009, le retrait du projet de changement de statut de La Poste, l’ouverture d’un débat public sur l’avenir du service public postal, un référendum sur l’avenir de La Poste. »

Ces cartes, ils en ont distribuées près de 70 000, certaines n’ont pas encore été retournées. Qu’importe, le Cerbère-Paris n’attend pas (sans doute aura-t-il mardi un peu de retard) !

À la Coordination pour la défense de La Poste, on affiche clairement ses revendications : Jacqueline Rougier, sa représentante, porte à une boutonnière un autocollant qui prévient : « Non à la privatisation de La Poste ». De l’autre côté, épinglée, une des cartes référendum. Didier Cunin, lui, bien qu’appartenant à la grande famille de La Poste, a choisi d’arborer les couleurs de la CGT-FAPT en tant que coordinateur départemental. À leurs côtés, Francis Cervera et Fabrice Roussel, tous deux membres de la CGT. Tous sont très décidés à ne pas baisser les armes devant ce qu’ils pensent être un danger : la privatisation et l’avenir du service publique. Et pour cela, ils sont prêts à poursuivre la lutte. « Les 46 000 cartes référendum que nous avons récupérées, signées, sur les 70 000 exemplaires distribués, nous poussent à continuer », nous dit Didier Cunin. « Le hasard veut que 46 000, c’est le résultat de la votation du 3 octobre dernier, plaçant l’Aude à la deuxième place au plan national, juste derrière l’Ariège. Les actions passées, si elles n’ont malheureusement pas empêché qu’on passe, dans l’Aude, de 200 bureaux de Poste à moins de 30 aujourd’hui (29 exactement), ont considérablement ralenti le processus de démantèlement du service public engagé par la direction ».

S’ils poursuivent aussi leurs actions, c’est qu’une note très confidentielle serait tombée dans leurs mains. « Elle fait état de la suppression prochaine de quatre postes de guichetiers sur le littoral audois, rattachés à Sigean : Bages, Gruissan, Narbonne-Plage : Port-la-Nouvelle et Leucate ».

« Dites bien à vos lecteurs que si des personnes veulent nous soutenir dans notre action, rajoute Didier Cunin, nous serons à la gare de Narbonne mardi entre 8 h 45 et 10 heures. Le train aura sans doute… un peu de retard ! Nous irons ensuite rue Jean-Jaurès soutenir les employés de France-Télécom en grève ».


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette
<>