COMITE VALMY

Accueil du site > - ANALYSES MARXISTES, documents et apports communistes > Le chef de la police de Dubaï demande au Hamas d’ouvrir une enquête (...)

Le chef de la police de Dubaï demande au Hamas d’ouvrir une enquête interne

mardi 23 février 2010

Publié le 2010-02-22 08:16:13 | French. News. Chine nouvelle

ABOU DHABI, 21 février (Xinhua) — Le chef de la police de Dubaï a invité le Hamas à ouvrir une enquête interne sur le meurtre d’un de ses principaux dirigeants dans un hôtel à Dubaï le mois dernier, a rapporté dimanche un journal émirati de langue anglaise.

Un membre du Hamas a joué un rôle significatif dans l’assassinat de Mahmoud al-Mabhouh, chef militaire des Brigades Ezzedeen al-Qassam, la branche armée du Hamas, a estimé Dahi Khalfan Tamim cité par le journal Gulf News.

Un membre du Hamas a donné l’information sur l’endroit où se trouvait al-Mabhouh aux présumés assassins, a-t-il précisé.

Selon le chef de la police, le Hamas, par la voix d’un des ses dirigeants Mahmoud al-Zahar, a demandé aux Emirats arabes unis de remettre deux suspects palestiniens détenus dans la nation du Golfe en relation à l’assassinat.

"Je lui ai demandé d’ouvrir une enquête interne parce que je suis certain qu’il y a eu une faille sécuritaire de leur côté", a expliqué Tamim.

Il a indiqué que la précédente visite des suspects à Dubaï a été enregistrée, ajoutant que l’année passée, certains d’entre eux sont entrés aux EAU au moins deux fois pour surveiller al-Mabhouh et planifier l’opération.

Tamim a salué la coopération de certains pays européens, estimant qu’il était certain que leurs agences de renseignements n’avaient pas coopérer avec le Mossad, le service secret israélien responsable des renseignements étrangers.

Mabhouh, un chef militaire de 50 ans de la branche armée du Hamas des Brigades Ezzedeen al Qassam, était né dans la bande de Gaza mais vivait en Syrie depuis 1989. Il a été retrouvé mort dans sa chambre d’hôtel le 20 janvier, un jour après son arrivée à Dubaï.

Al-Mabhouh était recherché par le gouvernement israélien pour ses liens avec les enlèvements de deux soldats israéliens en 1989. Le Hamas a accusé le Mossad d’être responsable de l’assassinat.

Tamim a annoncé, lundi, que 11 détenteurs de passeports européens sont soupçonnés d’implication dans l’assassinat d’al- Mabhouh.

Il a indiqué que parmi les suspects, il y avait six Britanniques, un Français, un Allemand et trois Irlandais, dont une femme. Toutefois, il s’est avéré que toutes ces identités ont été obtenues frauduleusement.

Le Hamas rejette l’appel de la police de Dubaï pour une enquête interne

GAZA, 21 février (Xinhua) — Le mouvement islamique du Hamas a rejeté dimanche ce qu’il a qualifié d’"allégations" de la part de la police de Dubaï faisant état de ce qu’un de ses membres avait organisé la fuite de l’information qui a conduit à l’assassinat de son chef militaire à Dubaï le mois dernier.

Le porte-parole du Hamas Sami Abou Zuhri a affirmé que les " allégations" de Dahi Khalfan Tamim, responsable de la police de Dubaï, étaient des "pures spéculations dépourvues d’exactitude".

Tamim a auparavant déclaré que les informations sur l’arrivée du chef militaire du Hamas à Dubaï avait été glissées au Mossad, le service secret israélien, par un des membres du Hamas.

Entre temps, Abou Zuhri a invité les autorités de Dubaï à coopérer avec son mouvement dans le cadre de l’échange de renseignements.

Le gouvernement des Emirats arabes unis a affirmé préférer travailler avec l’Autorité nationale palestinienne (PNA), ennemi acharné du Hamas, sur l’affaire al-Mabhouh.

Mabhouh, âgé de 50 ans, né dans la bande de Gaza mais vivant en Syrie depuis 1989, a été retrouvé mort dans sa chambre d’hôtel le 20 janvier, un jour après son arrivée à Dubaï.

Al-Mabhouh était recherché par le gouvernement israélien en relation avec les enlèvements de deux soldats israéliens en 1989. Le Hamas a accusé le Mossad d’être responsable de l’assassinat.


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette
<>