COMITE VALMY

Accueil du site > - EURO DICTATURE OCCIDENTALISTE et OTAN : En sortir pour s’en (...) > Plan européen : l’euro quoi qu’il en coûte ! Lé Vrai Débat

Plan européen : l’euro quoi qu’il en coûte ! Lé Vrai Débat

mardi 11 mai 2010

Le plan européen de 750 milliards d’euros de soutien aux économies en difficulté de la zone euro n’est qu’une nouvelle étape, logique, sur la route sans fin de l’euro à tout prix.

Puisque les dirigeants européens refusent de regarder le problème en face, et ce problème s’appelle monnaie unique, ils sont contraints de payer toujours plus cher pour espérer maintenir le statu quo. Chaque jour, les marchés font augmenter l’addition de l’euro, monnaie à laquelle ils ne croient plus, et chaque jour les gouvernements acceptent d’aligner les milliards correspondants.

"L’accord prouve que nous défendrons l’euro quoi qu’il en coûte", a commenté hier le commissaire européen aux Affaires monétaires Olli Rehn. En voilà un qui a au moins le mérite d’être honnête.

Le maintien de la Grèce dans l’euro a déjà coûté 110 milliards d’euros, que le peuple grec, seul variable d’ajustement dans un système où on refuse de toucher à la monnaie, devra rembourser, au prix d’une fonte de ses revenus de 15 à 20%.

Pour le Portugal et l’Espagne, les eurocrates ont déjà provisionné plusieurs centaines de milliards, et nul ne sait comment une défaillance de l’Italie, ou de la France, pourrait être financée...

Quoi qu’il en soit, la fuite en avant s’accélère. Des Etats déjà tous largement endettés sortent par miracle de nouveaux milliards, accélérant en réalité la diffusion à toute la zone d’une crise majeure de la dette. Partout, on voit poindre des plans de rigueur, pour les plus résistants, quand les plus mal en point sont déjà passés à la moulinette du FMI : restriction massive des dépenses publiques, politiques récessives, explosion de la précarité.

Rapidement, le continent s’appauvrit, se tiers-mondise pour dire les choses clairement, emmené par une caste de dirigeants incapables de remettre en cause l’objet de 50 ans d’idéologie européiste maladive.

Ce sont bien en effet au final les peuples qui sont sacrifiés dans cette vaste tentative de sauvetage de la monnaie européenne. Eux qui sortent déjà de 15 ans de sous-croissance, la plus faible du monde, doivent désormais subir les politiques dévastatrices de gouvernements affolés par la perspective de voir le château de carte européiste s’écrouler.

Les peuples européens doivent savoir que les secousses ne sont pas terminées. Manifestement décidés à ne pas lâcher l’euro, leurs dirigeants fanatisés sont prêts à sacrifier leur bien-être et leur prospérité, pourvu que l’euro soit sauvé !

Les Européens pourraient se déplacer en roulotte et souffrir la disette, peu importe. Tant qu’il y aura un petit roi à Bruxelles qui pourra se réjouir d’avoir sauvé le veau d’or, l’euro, alors tout ira bien !

Mardi 11 mai 2010 2 11 /05 /2010 20:55

3 Messages de forum


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette
<>