COMITE VALMY

Accueil du site > - GEOPOLITIQUE > Irak : le retrait des troupes US ferait plus de mal que de bien (politique (...)

Irak : le retrait des troupes US ferait plus de mal que de bien (politique kurde) RIA Novosti

samedi 22 mai 2010

Le retrait des troupes américaines d’Irak ferait plus de mal que de bien, a déclaré vendredi à Moscou le secrétaire général du Parti démocratique du Kurdistan Fazil Mirani.

La décision de Washington de retirer les troupes américaines d’ici la fin de 2011 bénéficie en paroles de l’approbation de toutes les forces politiques irakiennes. Cependant, de nombreux responsables du Kurdistan irakien (nord du pays) jugent cette décision hâtive.

"Malgré notre position officielle qui consiste à soutenir le retrait de toutes les troupes étrangères déployées en Irak, nous ne devons pas être idéalistes. Le départ des troupes américaines nous ferait plus de mal que de bien", a affirmé M.Mirani lors d’une conférence de presse à RIA Novosti.

Selon lui, le contingent américain doit rester aussi longtemps qu’il faudra pour former en Irak des forces armées capables de protéger les frontières du pays.

"Les forces armées irakiennes ne sont pas encore en mesure d’assurer la protection des frontières extérieures et la sécurité intérieure de l’Etat. Après la destruction de notre système défensif par les Américains, aucun autre système n’a été créé", a constaté le responsable politique kurde.

D’après lui, les partis politiques irakiens sont partagés sur la question du retrait des troupes américaines.

"Cette mesure n’est pas de nature à garantir à elle seule la souveraineté nationale. Si la présence de ces troupes est indispensable, elles doivent y rester. Cela ne porte pas atteinte à notre souveraineté", a estimé M.Mirani.

Selon de nombreux experts, la raison principale qui amène les Kurdes à opter pour la présence des forces alliées en Irak consiste dans le conflit couvant entre le Kurdistan et Bagdad à propos de Kirkuk, province riche en pétrole dans le nord du pays. Les Kurdes considèrent cette province comme leur territoire ancestral et souhaitent la rattacher à leur région autonome.

Le Kurdistan comprend trois provinces irakiennes Duhok, Erbil et Sulaymaniyah. Après la guerre du Golfe de 1991 (opération "Tempête du désert" effectuée par les Etats-Unis contre l’Irak de Saddam Hussein), cette région a accédé à une large autonomie. Elle a son propre drapeau, son hymne et sa fête nationale.


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette