COMITE VALMY

Accueil du site > UNION DU PEUPLE DE FRANCE - Arc Républicain de Progrès > Dominique de Villepin : il y a "un risque révolutionnaire en (...)

Dominique de Villepin : il y a "un risque révolutionnaire en France"

dimanche 19 avril 2009

Villepin : il y a "un risque révolutionnaire en France"

PARIS (AFP) — Dominique de Villepin, ancien Premier ministre (UMP), a estimé dimanche qu’il existait "un risque révolutionnaire" en France, où une "forte colère s’exprime" dans le domaine social.

Interrogé lors de l’émission Le Grand Rendez-vous (Europe 1/Le parisien-Aujourd’hui en France) sur la crise et les mouvements de salariés menacés de licenciement, l’ancien chef de gouvernement a lancé : "Oui, il y a un risque révolutionnaire en France".

Face à cette "situation difficile, voire dangereuse", qu’il a expliquée par une "forte colère qui s’exprime dans notre pays", un "désespoir", il a appelé à "passer à la vitesse supérieure" en matière sociale, notamment "en matière fiscale, en matière de rémunération", où "nous devons faire davantage pour être exemplaires".

"Il serait opportun de sanctuariser très clairement le budget de l’Education nationale, c’est-à-dire de dire clairement que nous n’allons pas toucher à ce budget. Plus de suppression de postes mais des redéploiements", a-t-il également affirmé.

"Bien sûr, on peut réformer, mais qu’il soit clair vis-à-vis de tous les partenaires de l’éducation nationale, qu’il n’y aura pas de réformes avec un objectif comptable", a-t-il ajouté, en se demandant s’il ne fallait pas "prévoir une loi programme sur plusieurs années qui permettra de fixer les objectifs. Voilà un domaine où en voulant aller trop vite, on tourne en rond", a-t-il dit.

M. de Villepin a également estimé "urgent de renouer avec un dialogue beaucoup plus développé avec les partenaires sociaux (...) La situation est difficile, voire dangereuse. C’est très difficile de gouverner la France en général, ça l’est encore plus dans la période actuelle".

A ses yeux, il ne s’agit "pas de porter un jugement sur l’action gouvernementale" mais "il faut faire davantage. Il faut le faire dans un esprit large de consensus et de rassemblement et pour ce faire, il faut limiter nos ambitions et nos objectifs parce qu’il faut à la fois dans cette période rassurer et agir".

2 Messages de forum

  • M. Villepin défonce une porte ouverte : bien sûr, le risque révolutionnaire est bien là, mais le problème est que le capitalisme est incapable de se réformer . Il n’est qu’à observer ce qui continue à se passer . On croirait à les voir agir que rien n’est arrivé ! Plus que jamais, "l’émancipation des travailleurs sera l’oeuvre des travailleurs eux-mêmes" ! Ne comptons que sur nous-mêmes, chers concitoyens .
  • Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen, article 35 :

    "Quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est pour le peuple, et pour chaque portion du peuple le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs."

    Mes camarades, le temps est à la désobeissance et à l’insurrection pour nous liberer. Vive la Révolution, Vive la France


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette
<>