COMITE VALMY

Accueil du site > - ANTI-IMPERIALISME - Solidarité entre les peuples et nations (...) > LIBAN Ali Fayad député du Hezbollah : nous ne serons jamais entrainés dans la (...)

LIBAN
Ali Fayad député du Hezbollah : nous ne serons jamais entrainés dans la discorde confessionnelle

mercredi 13 juin 2012

Le député du bloc parlementaire "Fidélité à la Résistance", Ali Fayad, a affirmé lundi que le Hezbollah n’a jamais fondé ses positions sur des calculs confessionnels étroites, affirmant qu’"Israël est l’unique ennemi".

"La Résistance, son peuple, et ses alliés, refuseront toujours d’être manipulés par les réactions, les calculs et le discours confessionnel", a-t-il dit lors d’une cérémonie à l’occasion de la fête de la Résistance et de la Libération.

Le député du Hezbollah a appelé à réaliser l’ampleur des dangers qui guettent le Liban, à rejeter le langage confessionnel et la logique des provocations qui menace le pays, sa paix civile et sa stabilité. "Une stabilité que nous considérons une priorité en cette période".

"Nous ne serons point entrainés aux conflits confessionnels. Nous aborderons toujours les affaires nationales à partir de notre souci pour la nation. Pour nous, Tripoli est aussi importante que Tyr, Akkar et le Hermel. Ses citoyens doivent jouir de la sécurité et de la stabilité, loin de toute division confessionnelle. Nous leur souhaitons le développement, la croissance et la fin de la privation", a précisé M. Fayad.

"Le dialogue est requis en soi, notamment en cette période, où nous réalisons l’ampleur des dangers qui guettent la patrie. Il pourrait raccourcir les distances, réaliser des percées, réduire les tensions qui sévissent au pays, régler les dossiers en suspens", a-t-il expliqué.

Le député a refusé toute comparaison entre les armes de la Résistances et les armes miliciennes, affirmant que les armes de la résistance assurent la stabilité, car elles cherchent à édifier un Etat fort et une société sécurisée, alors que les armes des milices sapent l’Etat et les institutions, visent la sécurité et fragilisent les relations entre les Libanais. "Insister sur l’égalité entre les deux armes et inscrire cette question à l’ordre du jour du dialogue, révèle de mauvaises intentions, à l’égard de l’avenir de ce dialogue", a-t-il conclu.

Source : Les relations médiatiques du Hezbollah, traduit par : moqawama.org


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette
<>